Choisissez votre langue :  Español  |  English  |  Deutsch  |  Nederlands  |  Français

La situation actuelle

L’origine des problèmes évoqués a deux sources: l’élevage incontrôlé des Galgos et leur abandon massif à la fin de la saison de la chasse.

Les faits

Une enquête de la Société mondiale de protection des animaux (World Society for the Protection of Animals WSPA) en 2001 et en 2002 a prouvé que chaque année des dizaines de milliers de Galgos étaient élevés en Espagne dans l’espoir de produire le champion de course national. Medina del Campo est le point central pour ceux qui en Espagne sont intéressés par la course. Beaucoup de galgueros (éleveurs et propriétaires de Galgos) vivent à Medina del Campo et ses environs.

Jusqu’en 2001 c’était une tradition annuelle pour les galgueros de tuer leurs Galgos en les pendant en masse dans les forêts de Medina et de ses alentours à la fin de la saison de la chasse (janvier/février). Fermín Pérez et la WSPA ont recueilli un vaste témoignage photographique et la WSPA a rédigé un rapport sur le traitement des Galgos en Espagne.

A partir de 2001 les Galgueros ont commencé à amener les Galgos dont ils ne voulaient pas au refuge de Scooby avec pour conséquence qu’en moyenne Scooby abritent environ 450 chiens, principalement des Galgos. Scooby fait en sorte que tous les chiens soient stérilisés et reçoivent des soins vétérinaires. Le refuge trouve des adoptants pour un nombre limité de Galgos et certains des croisés par l’intermédiaire de petites organisations partenaires en Europe.

Dans ce pays, pratiquement tout le monde peut élever des Galgos –à condition d’avoir un mâle et une femelle. Il n’y a aucun contrôle d’aucune autorité. Et même si des lois régissant cela existent bel et bien, personne ne se soumet à ces lois et personne n’effectue de contrôle de leur violation. C’est en général dû au fait qu’il n’y a aucune possibilité de contrôler si ces lois et ces réglementations ont été ou non violées. Tous les animaux doivent être identifiés- ce qui n’est souvent pas le cas; et les éleveurs doivent être obligés de faire des déclarations pour régulariser l’élevage. L’élevage des Galgos en Espagne est excessif –une population de chiens qui n’auront jamais la chance de trouver un foyer—et c’est pour cette raison que nous avons décidé de suivre une nouvelle direction pour combattre le problème à ses racines, problème qui est, "L’ELEVAGE INCONTRÖLE DES GALGOS".

Les conséquences

Chez Scooby nous recevons continuellement des appels à l’aide de personnes qui nous demandent de prendre leurs chiens. On nous donne principalement des Galgos de deux à trois ans, quelquefois aussi des plus âgés ou des Galgos qui vivent dans des conditions de vie déplorables. Certains de ces Galgos atterrissent dans une association comme Scooby où ils ont au moins la possibilité d’un futur, tandis que d’autres atterrissent dans des soi-disant ”fourrières” (Perreras) où la plupart sont “endormis” par injections létales. Certains sont tués sur les routes, certains sont tués à coup de fusil et d’autres sont pendus. La pendaison des animaux continue en Espagne en dépit de nombreuses campagnes. Pour les propriétaires de Galgos nous sommes simplement ceux qui ramassent leurs poubelles. Pour eux, un Galgo après la saison de chasse n’est qu’un déchet dont ils veulent se débarrasser. En leur donnant la possibilité d’abandonner leurs animaux d’une manière plus ou moins appropriée, nous leur offrons même une occasion de se donner bonne conscience parce que, par dessus le marché, ils ont l’impression d’avoir fait une bonne action.

Les “solutions”

C’est pour cela que nous voulons travailler sur plusieurs domaines. Les deux principales solutions sont de récupérer les chiens et de leur trouver un nouveau foyer. Nous gardons à l’esprit que tous ceux qui lisent cette page jouent un rôle essentiel en cela. De plus, il est de la plus grande importance que vous tous qui lisez ceci vous participiez aux campagnes pour réduire l’élevage des Galgos. C’est inacceptable qu’une personne élève à elle seule 15 Galgos dans l’intention de n’en garder que deux et de se débarrasser des 13 autres. Les éleveurs doivent prendre la responsabilité des chiens du début jusqu’à la fin. Les associations qui se consacrent à recueillir les Galgos ne doivent pas souffrir de la responsabilité que les éleveurs refusent d’assumer.

Quand je dis “souffrir” je parle de limites des capacités de travail. Quelque soit la quantité de travail que chacun est prêt à fournir, quelque soit l’aide que chacun est prêt à donner, quelque soit la taille du refuge, il y aura toujours des Galgos qui ne pourront pas être accueillis parce qu’il n’y a pas assez de place, pas assez de mains, ou parce qu’il ne faut pas surpeupler le refuge.

Nous devons faire en sorte que les lois soient respectées – lois qui soient applicables à tous les propriétaires d’animaux ...et pas seulement applicables pour les animaux de compagnie mais aussi pour les chiens de chasse. L’Espagne a établi des lois, mais elles sont à peine contrôlées puisque qu’elles ne servent aucun projet politique. Notre but est, dans notre centre éducatif avec la visite des écoles, de renseigner les gens sur la situation, et si nous en avons le temps, nous voudrions faire des campagnes pour changer les mentalités et commencer à prendre conscience.

Photos... (AVERTISSEMENT : Images inquiétantes.)

Available Dogs Scooby Farm