Choisissez votre langue :  Español  |  English  |  Deutsch  |  Nederlands  |  Français

Une nouvelle investigation révèle l’horreur
des pendaisons en Espagne

Une nouvelle investigation de la WSPA a révélé la manière dont des milliers de lévriers espagnols (connus comme Galgos) sont pendus à la fin de la saison de chasse au lapin.

Remains of a hanging victim

Les restants d’un chien, toujours avec
la corde autour du cou.

Les résultats de l’investigation qui a été menée en mars de cette année dans les régions espagnoles de Castilla y Leon et Castilla la Mancha avec l’aide de l’association espagnole Scooby (Sociedad Protectora de Animales Scooby) révèlent des preuves très répandues que la vieille tradition de pendre des chiens en Espagne est toujours vivante aujourd’hui. La WSPA estime que tous les ans des dizaines de milliers de Galgos sont élevés et tués dans les régions rurales.

La WSPA a découvert des chiens morts avec des cordes autour du cou et qui ont été jetés dans des tombes superficielles ou même déposés sous les arbres auxquels on les avait pendus. Sur une décharge à l’extérieur du village de Rueda, proche de Tordesillas, les investigateurs se sont trouvés confronté à la vue terrible d’un galgo mort pendu à un saule. Des restes d’os de Galgo étaient répandus alentour, ainsi que des preuves indiquant qu’on avait brulé des chiens pendus. Des cordes fondues se trouvaient sur des os frais et des cendres couvraient le sol.

The lucky few

Les quelques sauvés sont accueillis
au chenil

La WSPA a également appris que les chiens aux mauvais résultats de course étaient souvent pendus très bas pour mourir d’une mort lente; pratique connue comme « jouer au piano », rappelant le mouvement frénétique des jambes en essayant de toucher terre. Ceux qui avaient mieux couru étaient pendus haut et mourraient ainsi d’une mort plus rapide. Des Galgos non souhaités sont aussi mis à mort en leur jetant des pierres ; attachés sans nourriture pour qu’ils meurent de faim ; noyés dans des étangs ou bien encore jetés dans des puits ou brûlés.

Alistair Findlay, un des investigateurs de la WSPA, disait « C’est un scandale que l’Espagne, un pays qui préside actuellement l’Union Européenne, accepte que le meilleur ami de l’homme soit si cruellement et si froidement maltraité. Ceci est un exemple parlant d’un réel besoin urgent d’une loi nationale sur la protection des animaux en Espagne. »

A ce jour, il n’est pas illégal de tuer un chien par pendaison en Andalousie et Extremadura où des lois protectrices des animaux n’existent pas. En Castilla y Leon, une loi prévoyant une amende de 15.000 Euros (£39,540) pour toute personne qui pend un chien n'est pas encore en vigueur.

A new life at Scooby

Les chiens subissent des examens
approfondis et sont logés dans des niches.

Mais il y a de l’espoir. Quelques chiens peuvent être sauvés de cette mort cruelle et trouvent refuge dans le chenil de Scooby, fondé en 2000. Fermin Perez est le responsable et avec son équipe fait tout son possible pour s’occuper des chiens et de leur santé ; ainsi que le les castrer afin de leur donner un nouveau foyer . « Il nous faut plus de support et plus de conscience publique pour ce qui se passe encore, et il faut y mettre un terme maintenant » dit Fermin Perez.

La WSPA s’est adressée aux autorités espagnoles en faisant appel à leur statut de membre de la CE pour qu’elles adoptent enfin une loi nationale protectrice des animaux qui rendrait de telles cruautés illégales.

La WSPA appelle à l’envoi de lettres au Président espagnol.

Fermin & WSPA

Sr. José Luis Rodríguez Zapatero
Président espagnol:
Presidente del Gobierno
Palacio de la Moncloa
28071 Madrid
Spain

Email: jlrzapatero@presidencia.gob.es
Fax: 0034 913 900 217

Formulario escribir al Presidente

Ministre de l’Agriculture:
Ministra de Agricultura
Excma Sa. Elena Espinosa Mangana
Paseo Infanta Isabel, 1
28014 Madrid

Fax: 91.4675854
Email: ministro@mapya.es
http://www.mapa.es/es/ministerio/pags/correo/correo.asp

Available Dogs Scooby Farm